EL CAYOTEU 1900

samedi 10 août 2019 11:00 - dimanche 18 août 2019 23:00, Théâtre de verdure 7860 Lessines
Les géants du CayoteuLes géants du Cayoteu

Historique

La région de Lessines est située dans la riche et belle vallée de la Dendre et possède dans son sous-sol une roche éruptive rare, aux propriétés particulières : le porphyre.

Si, aujourd’hui, la production des deux carrières existantes est tout à fait considérable et s’explique par les importants progrès de la mécanisation, il n’en fut pas toujours ainsi. En effet, jusqu’à la moitié du 20ème siècle, ce travail était effectué la plupart du temps à la main dans des conditions extrêmement pénibles et dangereuses.

C’est en 1977 qu’une poignée d’amis du quartier Saint-Roch décidèrent de rendre hommage à tous ces travailleurs d’une autre époque. Ils mirent sur pieds une ducasse qui allait permettre à tous les Lessinois de se souvenir de ces courageux « Cayoteux ». Le point d’orgue de cette semaine festive étant la journée du second dimanche du mois d’août avec une démonstration du travail de la pierre (du mineur au paveur, en passant par le rompeur et l’épinceur) suivie d’un grand cortège à la fois historique et folklorique.

Formé en association de fait au départ, le comité organisateur s’est constitué en ASBL en 1983, dénommée « Comité des fêtes de la porte des Pierres El Cayoteu 1900 ». Aujourd’hui, le comité se compose de plus d’une centaine de membres, tous bénévoles, répartis en différentes « cellules » de travail et chapeautés par le Conseil d’Administration se composant de dix administrateurs.

Cet esprit de bénévolat est très important pour le bon fonctionnement de l'ASBL, permettant de donner son vrai sens au côté festif de  l'organisation.

A côté de cette semaine complète de festivités de la semaine du 15 août,  l' ASBL organise également une grande foire aux cadeaux de Noël le premier dimanche de décembre. Cette manifestation demande à chacun une importante débauche d’efforts et ceci, dans le seul but d’animer le quartier. 

Mais la grande fierté de l'association est aussi de pouvoir posséder une armada de neuf géants représentant des personnalités de la ville. Ceux-ci sont de plus en plus sollicités afin de représenter aux quatre coins de notre pays et à l’étranger, l’image de marque de ce que fut le riche passé industriel de la ville de Lessines.

L’objectif premier du Comité actuel est bien entendu de perpétuer ces différentes activités tout en gardant l’esprit festif et d’hommage de ses débuts.

Où les trouver ? 


Compte rendu

Adrien Le Cayoteu

Adrien Le Cayoteu en est le plus grand. Celui-ci fut construit en 1953 à l’initiative du président du Syndicat d’initiative de la ville de Lessines. Il symbolise un ouvrier carrier lessinois et il est vêtu comme les rompeurs d’antan. Il s’illustrait dans la ville et dans les villes toutes proches. Vraisemblablement durant les années soixante, les sorties du Cayoteu se firent de plus en plus rares et il ne tarda guère à se retrouver abandonné dans les caves de l’école d’Houraing… Celui-ci va être restauré en même temps que Mademoiselle Saint-Roch, l’Étudiant et l’Étudiante vers la fin 1976, début 1977. En 1979, ce géant sera amélioré par une structure en osier. En 2001, suite à une chute, il se verra doté de nouveaux bras et d’une nouvelle tête. En tout, il pèse 106 kg. En août 2005, Adrien retrouva sa casquette d’origine après l’avoir « perdue » durant 37 ans. En 2006, le géant sera restauré, c’est-à-dire qu’il recevra une nouvelle structure d’osier et de nouveaux bras. Il ne faut pas oublier que ce géant est une figure emblématique pour la ville de Lessines. Il mesure 4m30 et pèse 106 kg.

En 2008, un mini géant nommé Adrien Junior a été créé. Il est une copie conforme d’Adrien El Cayoteu. Il est porté par des enfants. Il mesure 2m et pèse 24 kg.

Mademoiselle Saint-Roch

Mademoiselle Saint-Roch fut créée durant l’hiver 1952-1953 par André Jacobs qui était le président de la kermesse Saint-Roch. Celle-ci a été construite dans le but d’animer la fête. Elle s’illustra dans plusieurs déplacements. Après 1958, la kermesse du quartier fut abandonnée et le comité organisateur dissout. L’année suivante, la géante fut vendue à la société Saint-Léger de Wannebecq. Dès lors, celle-ci fut rebaptisée « Miss Trieu » du nom de la ducasse. Cependant, en raison du mauvais état de santé du président, les sorties de « Miss Trieu » s’achèvent vers 1964. Elle fut remisée, puis oubliée jusqu’en 1967, année où le comité des Étudiants lessinois la racheta et restaura. Elle reçut un nouveau parapluie. La géante représente le quartier Saint-Roch et n’a aucun lien avec le bassin carrier. En 2008, la structure fut complètement refaite. Elle mesure 3m65 pour un poids de 85 kg.

Monsieur & Madame dU Cordant

Les Étudiants firent construits en 1969 par l’association des Étudiants de Lessines avec l’aide de la section menuiserie de l’Athénée Royal de Lessines. Comme leur nom le dit bien, ces deux postures représentent des étudiants qui de 1970 à 1974 animèrent, avec le Cayoteu et Mademoiselle Saint-Roch, les cortèges de fin d’année scolaire des rhétoriciens de l’Athénée Royal de Lessines. Après quoi, ils furent délaissés puis abandonnés dans l’ancienne brasserie « Le Lion » ainsi que Le Cayoteu et Mademoiselle Saint-Roch. Ils s’apprêtaient à tomber dans l’oubli lorsqu’à la fin 1976, le comité des fêtes de la Porte des Pierres qui cherchait à réanimer la fête dans le quartier Saint-Roch, les retrouva et en fit l’acquisition. Quoique poussiéreux et abîmés, les quatre géants furent restaurés dans la salle Saint-Roch par les bénévoles du comité des fêtes. L’Étudiant, rebaptisé Monsieur du Cordant, représente un contremaitre carrier du hameau du même nom et l’Étudiante, renommée Mademoiselle du Pavé, devient une habitante du quartier. Par la suite, les deux géants se fiancèrent en août 1978 puis se marièrent en 1981. De cette union naîtra Roc du Cayau. Monsieur et Madame du Cordant mesurent chacun 3m80 et pèsent 80 kg.

Roc du cayau

1983, par l’arrivée de Roc du Cayau, la famille des géants s’accroît. Il représente un enfant en bas-âge qui est promené dans une poussette. Finalement en 1986, ce mini géant va se transformer en un véritable géant. Celui-ci représente un porteur d’aiguilles, jeune ouvrier carrier de l’époque chargé d’apporter les barres de forage permettant de pratiquer les trous de mines dans les carrières du début du siècle. C’est pour cela que cette posture tient une aiguille sur l’épaule droite. Il mesure 2m80 pour une masse de 50 kg.

Magritte et le Thérapeute

En 1995, René Magritte, grand peintre surréaliste lessinois, et le Thérapeute, « gigantification » d’une œuvre de l’artiste furent créés. Ce dernier évoque notamment, par sa besace remplie de plantes médicinales, l’herboristerie qui fit autrefois la renommée de Lessines et de sa région. Ces deux géants rappellent que René Magritte est né à Lessines et que ses œuvres surréalistes comportent des sujets directement inspirés des événements ou des produits lessinois (les blocs de pierre, les feuilles de tabac, le métal en flammes des forges des carrières, les plantes médicinales…). Magritte mesure 3m80 pour un poids de 90 kg et le Thérapeute pèse 60 kg pour une taille de 3m40.

P’tit jules

1997, le groupe voit apparaître ce qui manquait depuis toujours, un mini géant appelé le P’tit Jules. Celui-ci représente le plus connu des anciens ouvriers carriers lessinois. À l’époque, aux temps chauds, les enfants appelés porteurs d’coco, munis d’une cruche et d’un gobelet allaient abreuver les ouvriers carriers dans les exploitations. Ce géant est porté par des enfants. Il pèse 26 kg pour une taille de 2m10.

 


Images supplémentaires

  • Adrien le CayoteuAdrien le Cayoteu
  • Mademoiselle saint RochMademoiselle saint Roch
  • Monsieur du CordantMonsieur du Cordant
  • Madame du CordantMadame du Cordant
  • Roc du CayauRoc du Cayau
  • MagritteMagritte
  • ThérapeuteThérapeute
  • P'tit JulesP'tit Jules
  • Le Cayoteu rend hommage à René MagritteLe Cayoteu rend hommage à René Magritte

Documents joints